Ave panne de lecture !

Comme je ne suis pas très inspirée dans mes lectures actuellement je ne vais pas vous écrire de chronique aujourd’hui mais ce sera tout de même un article livresque ! Voici un petit débriefing de ces dernières semaines sous forme de liste. PAL, HAUL, Coup de cœur…vous saurez tout !

Le Dernier :

– livre acheté en librairie : Rebecca

Depuis le temps que je le voyais en rayon, la libraire que je suis ne pouvait plus résister ! Entre romance et thriller, c’est un incontournable.
« Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l’ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide, de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?
Immortalisé au cinéma par Hitchcock en 1940, le chef-d’œuvre de Daphné du Maurier a fasciné plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Il fait aujourd’hui l’objet d’une traduction inédite qui a su restituer toute la puissance d’évocation du texte originel et en révéler la noirceur. »

– livre qui m’a été offert : Le trône de fer, l’intégral 2

Il me tarde de le lire mais comme c’est une lecture qui m’inspire plutôt l’hiver je vais la garder précieusement en attendant les longues nuits. Il faut que je m’arme de patience, à vrai dire je ne sais pas si je tiendrai jusque-là !
« Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage.
Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes. »

– livre lu : The Ocean at the end of the lane
Une lecture en VO que j’ai beaucoup aimée. L’histoire est un peu farfelue, j’avoue avoir relu un ou deux passages qui me paraissaient quelque peu bizarroïdes et qui nécessitaient un peu plus d’attention.
« De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les événements survenus l’année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L’obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan…
Fidèle à son imaginaire merveilleux, Neil Gaiman explore le monde de l’enfance et des contes anglo-saxons pour nous procurer une émotion toute nouvelle, dans ce roman élu par les lecteurs Book of the Year 2013. »

– coup de cœur : Rebecca

– livre abandonné : Outlander, tome 4
Alors c’est une grosse déception pour ce tome-ci de la série. J’ai pourtant adoré le premier tome, j’aime beaucoup le mélange de romance, de fantastique et d’historique. Le second tome était vraiment top également, on change d’environnement et la réussite de la mission que Claire s’est donnée est déterminante pour l’Histoire de l’Ecosse. Mais les tome 3 et 4 sont plus lents et j’accroche beaucoup moins à l’intrigue et au couple Claire-Jamie que je trouve un peu trop redondants. J’attends de la nouveauté dans ce tome-ci si toutefois je parviens à le terminer.
« Pour fuir l’oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois,
lorsqu’ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l’Amérique est à l’aube de son Indépendance ; tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l’Histoire.
Restée en sécurité dans le 20ème siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu’un sort tragique guette ses parents, elle met tout en oeuvre pour les rejoindre dans le passé… avant que les portes du temps ne se referment sur eux. »

***

Lecture en cours : Le parfum
Je ne peux pas vous en dire trop pour l’instant mais j’aime beaucoup le style d’écriture et le roman promet d’être très glauque, j’adore !
« Au xviiie siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n’avait besoin de rien. Or ce monstre de Grenouille avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l’univers, car « qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ».
C’est son histoire, abominable … et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum,
un best-seller mondial. »

Prochain livre de ma PAL : Le dernier des Mohicans
Livre acheté dans une brocante, je connais de nom mais à vrai dire je n’ai pas lu la quatrième de couverture. Je garde un peu de suspens.
« Au XVIIIe siècle, la guerre fait rage entre Anglais et Français pour la conquête du Nouveau Monde. Un jeune officier anglais est chargé de conduire Alice et Cora chez leur père, le colonel Munro, dans son fort assiégé. Trahis par leur guide, attaqués par les Hurons, ils sont secourus par un vieux chef indien et son fils, Uncas, le dernier des Mohicans. Mais pourront-ils échapper à la lutte sans merci que se livrent les tribus indiennes?
Un fascinant roman historique au moment de la naissance des Etats-Unis. Une aventure qui vous entraîne au plus près de la vie sauvage et des derniers Indiens. »

Rebecca de Daphné du Maurier

Résumé : Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l’ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide, de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?
Immortalisé au cinéma par Hitchcock en 1940, le chef-d’œuvre de Daphné du Maurier a fasciné plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Il fait aujourd’hui l’objet d’une traduction inédite qui a su restituer toute la puissance d’évocation du texte originel et en révéler la noirceur.

5EtoilesBleues

Mon avis : J’ai dévoré ce roman ! Mélange de romance, de thriller et de policier il tient en haleine le lecteur jusqu’aux toutes dernières lignes. Un coup de coeur pour moi !

Dès les premiers chapitres nous pouvons nous attendre à une banale histoire sentimentale comme il en existe tant. M. de Winter, propriétaire du très renommé domaine de Manderley, vient de perdre sa femme dans un tragique accident. Venu à Monte-Carlo pour fuir le souvenir de son épouse bien-aimée il fait la connaissance d’une jeune fille et décide, sur un coup de tête, de l’épouser. Mais à leur retour feu Rebecca, la première Mme de Winter est partout. Dans le cœur de son mari, dans les pensées des domestiques et de tous ceux qui l’ont connue. Elégante et d’un grand raffinement, elle était aimée et admirée de tous. Il est d’autant plus difficile de trouver sa place à Manderley que toutes les pièces, tous les jardins et les lieux environnants la propriété portent l’empreinte de leur première maitresse. « Mme de Winter aimait telles ou telles fleurs, elle les mettait dans tel vase », « Mme de Winter prenait son thé à telle heure… » « Nous avons toujours fait comme ça du temps de Mme de Winter » Tout est fait pour rappeler le souvenir de la disparue et ainsi effacer la présence de la narratrice dont le prénom n’est pas mentionné de tout le roman.

C’est là que l’histoire devient un peu creepy et malsaine. La femme de chambre de Rebecca, décrite comme ayant une silhouette spectrale « les yeux creux » « avec une face blanche de tête de mort », vénérait sa maitresse, à tel point qu’elle met tout en œuvre pour nous faire craindre son fantôme. Frissons garantis. Elle voue une aversion totale envers la narratrice pour avoir pris sa place. Et il n’est pas nécessaire je crois de préciser qu’elle est loin d’être charmante ni un vrai boute-en-train !

Vous découvrirez les secrets que recèle Manderley car oui, la vérité finit toujours par éclater. Vous ferez une macabre découverte, tremblerez de peur pour nos personnages et suivrez la troisième partie de ce roman absolument génial, l’enquête. En effet, il semblerait que les choses ne soient jamais ce qu’elles paraissent à Manderley.

Je vous invite à en franchir les portes et à vous laisser surprendre.

Bonne lecture.

PS : vous aimez Hitchcock ? Il en a fait un film, oui oui, si toutefois vous n’êtes pas encore convaincu cela pourrait vous aider à cerner l’ambiance et le style du roman.