Journal de bord

Il y a quelque chose d’ironique dans le fait de se retrouver au chômage après tant d’années d’études. Et pourtant je ne suis pas la plus mal lotie quand on songe aux trop nombreux titulaires d’un master +++ qui pointent chaque mois au pôle-emploi. Alors on patiente, on postule un peu partout, même pour répondre au téléphone ou passer l’aspi et à chaque fois c’est la désillusion. Dans le meilleur des cas on reçoit un mail compatissant, aucun poste n’est à pourvoir dans l’entreprise ou celui-ci a déjà trouvé preneur. Dans le pire des scénarii on nous explique que nous n’avons pas les qualités requises. Trilingue, bac+3, multiple expériences professionnelles, mais non rien n’y fait.  «  Votre profil ne correspond pas au poste à pourvoir. » Quel diplôme ou pouvoir surnaturel faut-il pour entrer dans la vie active ? Et surtout, la question que tout le monde se pose, comment y rester ?

Parce qu’après avoir travaillé deux ans dans la même entreprise je n’avais toujours pas signé de CDI. Les contrats se sont succédés et alors même que je demandais à stabiliser ma situation cela m’a été refusé. Que faire ? Quels sont nos recours dans ces cas-là ? Comment espérer construire une vie, devenir propriétaire puis parents quand notre vie professionnelle ne tient qu’à un fils ?

J’ai la réponse. C’est impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

personal trainer certification