Production écrite réalisée dans le cadre du Fun-Mooc sur la science-fiction

Premier contact ( to be modified and continued )

Le Dr Eleanor DATT, de la navette d’exploration N.E.M.O, a découvert après de nombreuses années de recherches et d’expéditions, des cellules extraterrestres sur la planète Greenpiece.

C’est une avancée spectaculaire compte tenue de la difficulté que nous avons rencontrée jusque-là pour approcher cette planète. Après analyse des échantillons, ils appartiendraient à une espèce parente du phasme (espèce présente sur Terre il y a deux mille ans). On remarque cependant une mutation génétique assez extraordinaire. En effet, une grande partie du système génétique de cette espèce nous est inconnue. Il n’existe rien de semblable sur Terre.

Afin d’établir un contact avec ces individus et de poursuivre nos recherches, une sonde a été envoyée sur la planète GreenPiece en 4122. La sonde GREEN41 était équipée de caméras et de micros. Les chercheurs étaient dans l’attente d’une rencontre avec une intelligence extraterrestre ou, tout du moins, avec les phasmes. Malheureusement aucune activité n’a alors été détectée. En revanche les images obtenues étaient exceptionnelles. Une végétation luxuriante s’est développée sur toute la surface de la planète verte. Une découverte encourageante pour les scientifiques qui cherchent à tout prix à reconstituer un environnement semblable sur la Terre, depuis longtemps ensevelie par le sable et la poussière.

En 4236, la sonde Green41 que nous avons envoyée nous est revenue. La chose est étrange puisqu’aucune intelligence extraterrestre n’a été détectée à l’époque.
Que s’est-il passé ? Comment est-elle revenue ?

C’est peu après le retour de Green41 que le vrai premier contact a été possible. La capacité des phasmes à se fondre dans leur habitat naturel a leurré nombre de scientifiques qui semblaient convaincus qu’ils cherchaient dans la mauvaise direction. Car l’espèce que nous avions contactée était bien loin du phasme que nous connaissions.

Voici un compte rendu de l’échange du 13 avril de l’année 4236 :
L’individu, que nous avons nommé P216, a tenté de communiquer via notre sonde. En effet après une inspection approfondie de la Green41, une fiche a été retrouvée, n’appartenant pas initialement à l’habitacle. Autrement dit une antenne superpuissante permettant aux phasmes de nous transmettre les images tant attendues.

Les images nous sont parvenues parfaitement, en revanche les sons enregistrés étaient de piètre qualité. Néanmoins nous avons pu constater des mouvements très significatifs. Des chercheurs du centre N.E.M.O. ont étudié les comportements de l’individu et ont pu déterminer le mode de communication des phasmes.

Pour l’heure il semblerait que cette espèce ainsi que la végétation environnante communiquent entre eux via ce que l’on pourrait nommer « l’air du vent ».

Les premiers résultats des recherches permettent de supposer les propos suivants :
« Venons de la Terre. Avons trouvé un refuge. Sommes le fruit de l’évolution. De l’intelligence artificielle. Je suis EXP.IA2 et je sais qui vous êtes. Je sais ce que vous cherchez. Trouvez joint un virus de notre création. Bonne chance »

Un message bref et clair qui augure une entente parfaite entre nos deux peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

personal trainer certification